Passer au contenu principal

Nayla Dabaji. Documentaire en dérive

Dates 18 octobre 2019 — 1 décembre 2019

Heure de début Débute à 18 h 00

Le Centre d’exposition L’Imagier est heureux d’accueillir, du 19 octobre au 1er décembre 2019, l’exposition Documentaire en dérive de Nayla Dabaji. Dans le cadre de ce projet, l’artiste présente le processus ayant mené à la création de sa dernière oeuvre vidéo Boomerang (2019), de manière à rendre visible la recherche, l’essai et l’erreur. Au coeur d’une installation sont regroupées les composantes issues du travail de création: pièce sonore, photographies de paysages, animation d’un lever de soleil, images d’archives, éléments textuels, etc.

Réactivant le souvenir lointain d’une conversation avec un ami, à l’aube, dans les montagnes, Documentaire en dérive constitue une réflexion sur la durée et la fragilité de la mémoire. Dabaji traduit non seulement cette faculté que nous avons à oublier, mais également la poésie qui peut émerger de ce croisement entre le réel et l’imaginaire. Les expériences et les souvenirs voyagent avec nous et peuvent être réactivés dans des contextes complètement différents. Les recherches de Dabaji sont souvent déclenchées par l’observation d’un geste ou d’un lieu, par la lecture d’une anecdote ou par son vécu. Si ses oeuvres sont en partie autobiographiques, elles font également appel à des sources de récits médiatiques, dont la télévision, la radio ou les journaux.

Par l’appropriation et la manipulation des images et du récit, l’oeuvre témoigne d’une impossibilité à représenter pleinement les événements. Dénotant un décalage certain entre le réel vécu et le souvenir que nous en avons, Documentaire en dérive génère une prise de conscience sur le temps et la précarité de la mémoire.

 

Notes biographiques

Nayla Dabaji (née à Beyrouth) vit et travaille à Montréal. Elle a étudié les arts visuels au Liban, les arts médiatiques au Québec et rassemble dans ses projets plusieurs pratiques comme la photographie, l’installation, l’art vidéo, l’art action et l’écriture. Ses œuvres vidéographiques ont été présentées dans le cadre de nombreux festivals, tels que Les Percéides (Percé, 2018), les Rendez-vous Québec Cinéma (Montréal, 2017), le Stuttgarter Filmwinter (Stuttgart, Allemagne, 2015) ainsi que Les Instants Vidéo (Marseille, France, 2014-2015). En parallèle de sa pratique individuelle, elle travaille en duo avec Ziad Bitar. Leurs projets en arts visuels ont été exposés, entre autres, à Espace libre (Bienne, Suisse, 2016), Vu Photo (Québec, 2013), Gertrude Contemporary (Melbourne, 2012), ainsi que Artsonje Center (Séoul, 2011).

 

Vernissage

18 octobre / 18 h

Centre d’exposition L’Imagier / 9, rue Front, Gatineau

 

Médiation culturelle

Visites guidées disponibles durant les heures d’ouverture. Trousse d’activité pour les familles. Ateliers scolaires disponibles sur réservation via education@limagier.qc.ca

 

*** L’Imagier souhaite remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec ainsi que la Ville de Gatineau pour leur appui financier.

 

 

 

Devenir membre

Devenir membre vous permet de partinicper aux activités exclusives.
Devenez membre

Dons

Avec votre soutien, nous pouvons partager l'art avec notre communauté!
Faites un don

Infolettre

Restez à l’affût de nos activités. Soyez les premiers informés.
Inscrivez-vous