Passer au contenu principal

Carrie Allison, « Hold Your Circle Close, » 2021.

 

Carrie Allison, Hold Your Circle Close (Resserrez vos liens), 2021
Reproduction photographique de l’œuvre originale (perlage sur un support textile)

 

Hold Your Circle Close, 2021.

« Allez jusqu’au bout. Tenez-vous droit. Respirez et resserrez le cercle autour des petits et des moins petits. C’est tout ce que nous pouvons faire. »

– Sherry Farrell Racette, 24 juin 2021.

L’œuvre d’Allison, « Hold Your Circle Close, » est une réponse à la citation ci-dessus de Sherry Farrell Racette, suite à la prise de conscience canadienne des 215 corps d’enfants enterrés au pensionnat de Kamloops. Lisa Myers a écrit pour l’exposition « Beads they’re sewn so tight » au Textile Museum of Canada en 2019 : “le perlage exige un équilibre dans la tension des fils[1].  C’est ce qui permet aux perles de se tenir serrées et de créer un perlage droit”. L’œuvre d’Allison est un cercle unique de perles suspendu dans l’espace, qui maintient la tension, mais qui devient aussi le centre d’intérêt des spectateurs. Les cercles sont associés aux nombreuses façons dont les communautés autochtones se réunissent, sont connectées et observent le temps – mais un cercle serré est aussi une stratégie pour résister aux multiples tentatives répétées d’assimilation et de génocide culturel. Ces tentatives ont été faites par le biais de politiques ciblées sur les enfants autochtones par le gouvernement canadien – les pensionnats, la saisie des enfants par les services d’aide à l’enfance et à la famille, et les politiques genrées en matière de statut. Les paroles de Farrell Racette, « serrez contre vous les petits et les moins petits, » témoignent de la force et de l’amour qui se tissent au sein de notre communauté, même face à un chagrin extrême.

L’une des premières formes enseignées lors de l’apprentissage du perlage à une ou deux aiguilles est celle du cercle; à partir d’une seule perle au milieu et se développant en anneaux vers l’extérieur. L’unique perle centrale est ce qui maintient la forme et la tension des anneaux extérieurs – et dans le perlage, un équilibre dans la tension des fils est ce qui maintient le perlage plat et serré.  De la même manière que le centre du cercle est essentiel à l’intégrité de la broderie, les enfants constituent le cœur de nos communautés. »

– Franchesca Hebert-Spence 


[1]  Myers, Lisa “Beads they’re sewn so tight” Textile Museum of Canada

Biographie

Carrie Allison est une artiste visuelle nêhiýaw/crie, métis et d’origine européenne, basée à K’jipuktuk, Mi’kma’ki (Halifax, Nouvelle-Écosse). Elle a grandi sur les terres non cédées et non soumises des nations Sḵwx̱wú7mesh (Squamish), Stó:lō et Səl̓ílwətaʔ/Selilwitulh (Tsleil-Waututh) et xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam). Ses racines maternelles sont basées à maskotewisipiy (High Prairie, Alberta), traité 8. Installée à K’jipuktuk depuis 2010, sa pratique répond à son ascendance maternelle nêhiýaw/crie et métis, centrée sur la perte culturelle intergénérationnelle et sur tous les actions de réclamation, de résilience, de résistance et d’activisme, tout en réfléchissant aux notions d’alliance, de liens de parenté et de passage. Sa pratique est ancrée dans la recherche et les discours pédagogiques. Le travail d’Allison vise à regagner le contrôle, à se souvenir, à recréer et à célébrer son ascendance par le biais de discussions visuelles utilisant souvent le perlage, la broderie, le papier fait main, l’aquarelle, les sites web, les codes QR, l’audio, la vidéo et plus récemment l’animation. Les technologies anciennes et nouvelles sont combinées pour raconter des histoires de territoires, de continuité, de croissance et de guérison. Allison est titulaire d’une maîtrise en beaux-arts, d’un baccalauréat en histoire de l’art et d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Nova Scotia College of Art and Design. Ses œuvres ont été exposées à l’échelle nationale au Musée du textile du Canada (Toronto), à Urban Shaman (Winnipeg), et à la Galerie d’art Beaverbrook (Fredericton). Elle a eu des expositions individuelles à la galerie d’art de l’université Mount Saint Vincent (Halifax), à la galerie d’art Owens (Sackville), au Musée d’histoire naturelle de la Nouvelle Écosse (Halifax) et à la New Gallery (Calgary).

Carrie Allison

Pour en apprendre davantage sur “Tout-Terrain: Régale | Regal”.

Devenir membre

Devenir membre vous permet de participer aux activités exclusives.
Devenez membre

Dons

Avec votre soutien, nous pouvons partager l'art avec notre communauté!
Faites un don

Infolettre

Restez à l’affût de nos activités. Soyez les premiers informés.
Inscrivez-vous